• ELLE – La marche, mode d’emploi

    Par Soline Delos – Le 10/05/2013 Marcher, c’est bon pour le corps, le moral, et on peut le faire partout et tous les jours. Conseils de l’ostéopathe Jacques-Alain Lachant, auteur de « La Marche qui soigne » (éd. Payot). Quelle posture préconisez-vous pour une « bonne » marche ? Le ventre porté, le regard au loin, la poussée qui vient de l’arrière du pied avec des orteils actifs qui attrapent légèrement le sol au démarrage, les paumes et les poignets très légèrement tournés vers l’extérieur, et les mains non pas ballantes mais présentes. Pour ce faire, on peut juste établir un contact entre l’index, le pouce et le majeur ou fermer très légèrement…

  • Trois hommes de science au service des patients

    Jacques-Alain Lachant est ostéopathe et responsable de la consultation sur la marche à la clinique du Montlouis, à Paris et Auteur de l’ouvrage « La Marche qui soigne » aux éditions Payot Comment travaille t-il ? Comment diagnostiquer une mauvaise marche ?  C’est une lecture du mouvement, c’est comme l’œil d’un chorégraphe.  Avec l’exercice du regard, il voit. Il fait bouger les patients. Ce qui est important c’est se représenter le patient lorsqu’il n’est plus là. Est-ce qu’il porte un sac lourd ? Comment est-ce qu’il bouge ? Quand on connaît un peu la gestuelle du patient, on peut lui apprendre un certain nombre de règles du mouvement, pour qu’il ne se blesse pas lui-même.  …

  • Priorité Santé RFI -Emission – Claire Hédon

          Priorite sante – 15/04/2013 – 1ère partie (19:31) Par Claire Hédon « La marche est le meilleur remède de l’homme », selon Hippocrate. Les spécialistes sont unanimes : qu’elle soit pratiquée en randonnée ou seulement en tant que moyen de déplacement quotidien, la marche est bénéfique pour la santé. Pourtant, une grande partie de nos douleurs, et de nos problèmes musculaires et squelettiques vient de ce que nous ne savons plus marcher, ni nous « porter ». Comment bien marcher ? Quelle position adopter ? Comment bien soigner sa marche ? Jacques-Alain Lachant, ostéopathe responsable de la consultation sur la marche à la clinique du Montlouis à…

  • Le Parisien – Bien Marcher, ça s’apprend

                          Contrairement aux petits veaux, chatons ou girafons, le petit d’homme est le seul de la création à ne pas galoper dès les premières heures de vie. La motricité de l’enfant se construit lentement, depuis sa vie intra-utérine jusqu’à ce qu’il parvienne à enchaîner au moins sept pas seul, sans soutien. Cela survient en général entre ses 12 et 15 mois. Mais, au fond, personne n’a jamais appris à bien marcher. Pourtant, selon Jacques-Alain Lachant, ostéopathe responsable de la consultation sur la marche à la clinique du Montlouis, à Paris, une grande part de nos douleurs d’adultes, viennent de ce que nous ne savons…