Jacques-Alain Lachant Ostéopathe

Jacques-Alain Lachant
Trois hommes de science au service des patients


Jacques-Alain Lachant est ostéopathe et responsable de la consultation sur la marche à la clinique du Montlouis, à Paris et Auteur de l’ouvrage « La Marche qui soigne » aux éditions Payot

Comment travaille t-il ? Comment diagnostiquer une mauvaise marche ? 

C’est une lecture du mouvement, c’est comme l’œil d’un chorégraphe.  Avec l’exercice du regard, il voit. Il fait bouger les patients.

Ce qui est important c’est se représenter le patient lorsqu’il n’est plus là. Est-ce qu’il porte un sac lourd ? Comment est-ce qu’il bouge ? Quand on connaît un peu la gestuelle du patient, on peut lui apprendre un certain nombre de règles du mouvement, pour qu’il ne se blesse pas lui-même.

 

Serge Bouznah est Médecin de santé publique, spécialiste en clinique transculturelle

Directeur du centre Babel. Il est l’auteur avec Catherine Lewertowski de « Quand les esprits viennent aux médecins. 7 récits pour soigner »

En avril 2005. Christelle, 13 ans, ne s’alimente plus depuis 4 mois. Sa mère est bakongo, son  père est kingwana. On ne comprend pas ce qu’elle a. On organise donc une consultation interculturelle avec une médiatrice,  les 2 auteurs, 3 membres de la famille paternelle et 3 de la famille maternelle. C’est le médecin référent « douleur » qui a fait appel à la consultation interculturelle.

Comment engager la conversation avec la famille ?Comment la sorcellerie peut-elle être responsable des troubles de l’enfant ? Comment décrypter le conflit familial ?

« Ce n’est plus le temps des accusations. Il faut que les 2 familles s’allient pour protéger Christelle. »

Suite à cette discussion, Christelle a repris une alimentation orale, du poids et ses douleurs ont cessé.

 

Etienne-Emile BAULIEU, Docteur en médecine et Docteur ès sciences, ancien interne en médecine des Hôpitaux de Paris et Chef de clinique, a été Professeur de biochimie à Paris Sud, élu Professeur au Collège de France, présidé l’Académie des Sciences de l’Institut de France, est membre de l’Académie de Médecine de France et de l’Académie des  Sciences des Etats-Unis. En 1989, il reçoit le prix Lasker américain

 

Dans son dernier livre  « Libre chercheur » une conversation avec Caroline Fourest aux Editions Flammarion, il écrit :

« Un acte fondateur qui a donné un sens à ma vie de médecin qui fait de la science : c’est au début des années 70 sur le pont de Calcutta, une mère et son bébé mort. »« La fatalité de l’extrême pauvreté, des grossesses subies, des enfants miséreux, me saisit. A cet instant, je me suis déterminé à agir prioritairement pour que les femmes en plus de la contraception, puissent décider de leur grossesse »

Il a depuis inventé la pilule abortive, RU486, a aidé à rendre légale la pilule contraceptive en France, a identifié la DHEA et cherche toujours à contrer la maladie d’Alzheimer.

Les commentaires sont fermés.